Véhicule électrique branché à une borne de recharge publique
Pédagogie

Comprendre et optimiser le coût de recharge de votre véhicule électrique

Acquérir un véhicule électrique permet de réduire grandement ses dépenses liées aux déplacements. Cependant, il existe encore beaucoup d’incompréhension autour du coût de la recharge d’un véhicule électrique. À domicile ou sur les bornes de recharge publiques, Chargemap vous propose de faire le tour de la question tout en vous partageant de précieux conseils pour faire des économies sur vos pleins d’électricité.

 

Coût de recharge d’un véhicule électrique à domicile

Pouvoir faire le plein de sa voiture électrique à domicile représente un gain de temps et d’argent indéniable. C’est le moyen le plus simple de maîtriser le coût de la recharge de votre véhicule électrique. 

Recharge d'un véhicule électrique sur une borne à domicile

Une solution pratique et économique

Que ce soit sur une prise domestique ou via une borne de recharge de type wallbox (borne fixée au mur), la recharge d’un véhicule électrique à domicile présente de nombreux avantages, à commencer par le confort. 

C’est également une solution de recharge très économique puisque le tarif de l’électricité utilisée pour recharger votre voiture est le même que celui pour faire fonctionner vos appareils électroménagers. Le coût de recharge de votre voiture électrique à domicile dépend donc surtout du contrat conclu avec votre fournisseur d’électricité. 


Calcul du coût de recharge d’un véhicule électrique à domicile

Coût d’une recharge complète

Pour estimer le montant d’une recharge effectuée chez vous, il suffit de faire le calcul suivant :

Capacité de la batterie en kWh x Tarif du kWh de votre fournisseur d’énergie

Par exemple, pour un Hyundai Ioniq 5 d’entrée de gamme disposant d’une batterie de 58 kWh et un tarif d’électricité de 0,1467 €/kWh, le coût d’une recharge complète à domicile sera de : 58 x 0,1467 = 8,51 € 

Coût aux 100 km

Pour calculer le coût de recharge pour 100 kilomètres, il suffira de se baser non pas sur la capacité batterie mais sur la consommation de votre voiture en kWh/100km (en général entre 12 et 20 kWh).

Si on garde le même exemple, recharger un Hyundai Ioniq 5, qui consomme environ 19 kWh/100km, coûtera environ 2,79€/100 km (19 x 0,1467).

Pour vous faciliter le travail, Automobile Propre propose un simulateur de coût de recharge en fonction de votre modèle de véhicule et de l’autonomie que vous souhaitez récupérer.

Astuce : Si vous bénéficiez d’un contrat d’électricité heures pleines/heures creuses, pensez à brancher votre véhicule au moment où l’électricité est la moins chère. Certains véhicules permettent également de programmer une heure de début de recharge, une fonction très pratique pour gagner du temps.


Coût de recharge d’un véhicule électrique à l’extérieur

Moyens de paiement sur les bornes de recharge publiques

Avant toute chose, faisons d’abord le tour des principaux moyens de paiement disponibles sur les bornes :

  • Badge de recharge : C’est le moyen d’accès à la recharge le plus répandu pour la simple et bonne raison que la quasi-totalité des bornes est équipée d’un lecteur RFID, peu coûteux à mettre en place. 

    La majorité des réseaux de recharge dispose de son propre badge. Pour simplifier les choses, des opérateurs de mobilité comme Chargemap proposent des solutions tout-en-un permettant l’accès à de nombreux réseaux avec une seule carte. Par exemple, vous pouvez recharger votre véhicule électrique sur plus de 150 000 points de recharge à travers l’Europe en utilisant le Chargemap Pass

  • Application mobile ou QR code : Certains opérateurs de mobilité permettent aussi de recharger sans badge physique en passant par une application mobile, en utilisant la technologie NFC des smartphones ou en scannant directement un QR code présent sur la borne.

  • Carte bancaire : Malgré les nombreuses demandes des usagers, payer la recharge de sa voiture électrique par carte bancaire reste rarissime. En effet, équiper les stations de recharge de terminaux de paiement électronique (TPE) est très coûteux. C’est pourquoi ce sont essentiellement des bornes de recharge rapides placées sur les grands axes qui le proposent. L’affluence et les tarifs de recharge, plus élevés, permettent d’absorber ces coûts. Un petit réseau de recharge local préférera quant à lui un simple lecteur RFID pour accéder à ses infrastructures. 

  • Via le véhicule : Ici, c’est le système du véhicule qui communique directement les informations à la borne. Ce dispositif est pour le moment proposé uniquement par Tesla avec les superchargeurs. 


Modèles tarifaires

La diversité des acteurs de l’écosystème de la recharge peut rendre les tarifs de recharge confus pour un conducteur de voiture électrique néophyte. Il existe en effet autant de tarifs que de réseaux de recharge. Éclaircissons ensemble les principaux modèles tarifaires utilisés :

  • Le tarif au temps : À la minute ou à l’heure, cette tarification est la plus largement répandue. L’intérêt premier est d’encourager la rotation des véhicules électriques en les incitant à ne pas rester connectés plus longtemps que nécessaire. En effet, la recharge continue de vous être facturée tant que votre véhicule est branché à la borne, même s’il atteint 100% de batterie. 

  • Le tarif au kWh : Ici, vous ne payez que l’énergie que vous récupérez. Moins fréquent que le tarif au temps, il tend cependant à se généraliser. C’est un moyen plus juste et avantageux pour les véhicules électriques aux capacités de recharge réduites. Peu importe le temps branché à la borne, la facture représente réellement la quantité d’électricité injectée dans la batterie.

  • Le tarif au forfait : De plus en plus rare, certaines bornes lentes ou accélérées proposent un forfait pour un temps de recharge donné ou encore pour une session de recharge durant une plage horaire spécifique.

  • Une combinaison de tarifs : Des réseaux de recharge peuvent appliquer une tarification ‘mixte’ en combinant par exemple un tarif à la minute et au kWh. 

Gardez également en tête que certains frais additionnels sont également possibles (prix fixe à chaque démarrage de session de recharge, pour une réservation etc.). 


Concrètement, combien coûte la recharge ?

Il est impossible d’estimer un coût moyen puisque de nombreux facteurs impactent le prix d’une recharge. Mais vous pouvez retenir que le coût de recharge de votre véhicule électrique sur une borne publique dépend de :

  • La puissance maximale délivrée par la borne : La recharge sur une borne de recharge rapide ou ultra-rapide est, dans la grande majorité des cas, plus cher que sur une borne lente/accélérée.

  • L’opérateur de mobilité utilisé : Si vous utilisez un badge de recharge comme le Chargemap Pass et/ou une application pour payer vos recharges, les tarifs varient en fonction de l’opérateur et des services qu’il propose.

  • L’heure de connexion : Certains réseaux offrent des tarifs plus avantageux durant une plage horaire nocturne par exemple.

  • L’abonnement souscrit : Vous pouvez également souscrire à un abonnement mensuel/annuel auprès d’un opérateur de mobilité pour accéder à des tarifs préférentiels sur certains réseaux par exemple.  


Bonnes pratiques pour optimiser votre budget-recharge 

Vérifiez les tarifs avant chaque recharge

C’est la base de la recharge sur les bornes publiques. Pensez toujours à consulter les tarifs de recharge de votre opérateur de mobilité avant de brancher votre véhicule. En effet, la tarification peut évoluer au fil du temps.

Débranchez votre véhicule au plus vite

Nous l’avons vu plus haut, de nombreuses bornes de recharge facturent à la minute dans le but de favoriser la rotation des véhicules électriques. Il convient donc de bien distinguer temps de recharge et temps de connexion.

Passé un certain temps, certains réseaux comme Belib à Paris appliquent une tarification très élevée. Mieux vaut ne pas oublier de débrancher son véhicule si l’on veut éviter une facture de recharge très salée.

Choisissez une borne adaptée aux besoins de votre véhicule

Pour éviter les mauvaises surprises devant la facture, connaître les spécificités techniques de votre voiture électrique est indispensable. 

Exemple : Si vous rechargez votre voiture électrique sur une borne ultra-rapide délivrant 250 kW et que votre chargeur interne ne tolère que 50 kW, alors la recharge sera bridée. En d’autres termes, la borne s’adaptera à votre véhicule. La vitesse de recharge sera beaucoup plus lente que pour un véhicule plus puissant et le temps de recharge ne sera donc pas optimisé. Dans le cas d’une tarification au temps, vous payerez donc plus cher pour un service dont votre voiture électrique ne peut pas pleinement bénéficier. 

 

Évitez de rester branché au-delà de 80%

Encore une fois, si le tarif est calculé au temps et que vous n’avez pas le besoin absolu de recharger au-delà de 80%, arrêtez la recharge à ce moment-là et votre portefeuille vous remerciera. En effet, il faut en général au moins autant de temps pour recharger de 80 à 100% qu’il n’en faut pour recharger de 20 à 80%. 

Filtrez les bornes de recharge gratuites sur Chargemap

Dernier conseil et non des moindres, tirez profit des filtres Chargemap en n’affichant que les bornes de recharge gratuites. Celles-ci tendent à se raréfier mais sont encore présentes sur les parkings de grandes enseignes, de supermarchés, de cinéma, etc. 

Nous espérons que cet article vous aura permis de comprendre un peu mieux les facteurs qui impactent le coût de recharge d’un véhicule électrique. Si vous voulez en savoir plus sur les bases de la recharge, consultez l’ensemble de nos articles pédagogiques.


Pour une recharge simple partout en Europe,

Commandez votre Chargemap Pass

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Eyraud
Eyraud
13 novembre 2021 14 h 06 min

Bonjour,
si vous prouvez’éviter de charger sur autoroutes , j ai chargé chez ionity 40 kw pour 40 euros
soit 30 pour cent plus cher qu avec une voiture à essence et en perdant 40 minutes
a vous de choisir.

Ne ratez rien de l’actualité Chargemap,

Newsletter :

Réseaux sociaux :