Borne de recharge publique en ville
Entreprises

Mairies : les aides pour équiper votre ville en bornes de recharge

Les collectivités territoriales jouent un rôle majeur dans le développement des infrastructures de recharge publique. Plus de 20 000 points de charge ont été déployés en quelques années grâce à elles, et ce n’est que le début. La loi d’orientation des mobilités (LOM) a pour ambition d’accélérer le mouvement pour atteindre 100 000 bornes de recharge sur le territoire français d’ici 2021.

 

Mettre en place le projet

Qui fait quoi ?

Les communes ont la compétence pour gérer l’installation des infrastructures de recharge publiques sur la voirie ou dans les parkings publics ou privés. Cette compétence peut cependant être transférée, en partie ou totalement, aux intercommunalités et à des syndicats d’énergie. L’objectif est de simplifier le déploiement des bornes et de partager les coûts d’installation, de gestion et de maintenance qui représentent encore une faiblesse dans certaines zones très peu équipées ou mal entretenues.

Faire le point sur les besoins de votre ville

Il est essentiel d’étudier les besoins de vos habitants avant d’entamer le déploiement d’infrastructures de recharge. Sur des trajets quotidiens, la plupart des conducteurs de véhicules électriques rechargent à domicile, soit directement chez eux sur une prise domestique ou une wallbox, soit dans le parking privé de leur copropriété si celui-ci est équipé. 

Cependant, il existe plusieurs scénarios qui justifient un besoin réel de bornes de recharge publiques pour les électromobilistes :

  • Des conducteurs ne disposent pas forcément de places de parking ou de points de charge à proximité de leur logement, qu’il soit en copropriété ou non.
  • Certains ont des besoins kilométriques supérieurs à l’autonomie de leur véhicule : distance élevée entre domicile et lieu de travail, métier qui requiert des déplacements réguliers etc.
  • D’autres peuvent se charger à domicile mais voient les moyens de recharge publiques comme un facteur rassurant en cas d’imprévus ou un impératif lorsqu’ils voyagent.


En partant de ce constat, vous êtes en mesure d’étudier la pertinence et l’ampleur du projet en estimant le nombre de véhicules rechargeables en circulation et en anticipant l’évolution à venir. En effet, comme l’indiquent les chiffres de mise en circulation des véhicules rechargeables, l’électrique continue de grimper dans les statistiques, même au sortir de la crise sanitaire. Selon le baromètre d’Avere France, en juin 2020, 22 630 véhicules électrifiés ont été immatriculés, soit une hausse de 231% par rapport à juin 2019

Selon les consignes européennes, le maillage d’une zone est suffisant à partir du moment où elle possède un point de charge pour 10 véhicules.

La loi LOM

La loi d’orientation des mobilités inscrit déjà l’obligation, pour les flottes publiques et les flottes privées de plus de 100 véhicules, d’atteindre un quota de véhicules à faibles émissions dans le renouvellement de leur parc automobile

Pour accompagner les entreprises et les particuliers dans leur transition électrique, de nombreuses aides fiscales existent : bonus, primes, aides régionales, exonérations des taxes ou autant de mesures pour inciter à passer au véhicule rechargeable.

Cependant, migrer vers l’électrique sans solution de recharge durable et accessible paraît délicat. Les mesures inscrites dans la loi LOM mentionnent notamment une augmentation du taux maximal de prise en charge des coûts de raccordement au réseau électrique pour les bornes publiques jusqu’à fin 2021. Ce taux passe de 40% à 75%. Si l’installation des bornes entre dans une démarche de développement des infrastructures de recharge ouvertes au public, alors ce taux peut s’appliquer jusqu’à fin 2025.

Vers un ADVENIR zéro-émission

Le programme ADVENIR est une subvention, financée par les certificats d’économies d’énergie, visant à promouvoir la mobilité électrique en attribuant des aides financières aux entreprises et collectivités pour équiper le territoire français en bornes de recharge. Seules les installations sur la voirie, dans les parcs de stationnement, en entreprise et en copropriété sont éligibles au programme. 

Concrètement, l’aide accordée aux collectivités couvre les coûts de fourniture et d’installation à hauteur de 40% selon les cas suivants :

BénéficiairesTaux d’aide totalPlafond TTCPlafond + bonus
pilotage énergétique TTC
Entreprise et personne
publique avec parking privé
40%1000€1360€
Entreprise et personne
publique avec parking public
40%1500€1860€
Voirie avec
parking public
40%1860€

Source : Advenir

Si la borne est équipée d’un pilotage énergétique de la recharge (obligatoire en voirie), s’y ajoute un bonus de 360€. Cette fonctionnalité permet une gestion intelligente des points de charge et une optimisation énergétique, par exemple en offrant la possibilité de programmer la recharge selon des paramètres définis comme la distance à effectuer. 

Pour permettre au plus grand nombre de collectivités de bénéficier de la subvention pour installer des bornes sur la voirie, celle-ci est limitée à 50 points de recharge par projet déposé.

Des bornes à la demande pour vos habitants

Le dispositif a récemment introduit un système de bornes à la demande pour permettre à tout citoyen de pouvoir recharger près de son domicile ou lieu de travail. Ainsi, 300€ de surprime sont octroyés par le programme ADVENIR pour l’installation en voirie de bornes à la demande. Cela monte le plafond de l’aide à 2160€.

Cette prime s’inscrit dans une volonté de pallier aux difficultés liées à la recharge et surtout de déployer des infrastructures au plus près des besoins. En effet, lorsqu’un citoyen fait la demande, l’installation de la borne doit se faire à moins de 500 mètres de son lieu de résidence ou de travail. Le nombre de bornes financées dans le cadre du programme à la demande n’est pas limité.

–> En savoir plus sur la marche à suivre pour bénéficier de la subvention sur les bornes installées en voirie.

La mobilité électrique est vouée à prendre de plus en plus de place dans notre quotidien. Que votre ville soit déjà dans une démarche de développement d’infrastructures dédiées ou non, la nécessité d’élargir le maillage des bornes du territoire français est bien là, en témoignent les textes de loi et le nombre grandissant d’immatriculations de véhicules rechargeables. Nous espérons que ces solutions pourront vous aider à réaliser un projet pour encourager une mobilité zéro-émission et permettre à tous d’accéder à la recharge dans votre ville.

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Daniere
Daniere
17 juillet 2020 19 h 05 min

Je ne comprends pas vos arguments. Vous avez beau multiplier les installations mais ce n’est pas l’unique solution Installer des bornes rapides et les autos resteront moins longtemps sur lesbornes Il y aura une meilleure rotation Quand une auro est vide il faut
8a9h.oo pour recharger. Je fais quoi pendant ce temps ?

MichelM
MichelM
17 juillet 2020 20 h 41 min

Merci pour ces infos! La « borne à la demande » ça veut dire concrètement que moi habitant en immeuble sans parking, je peux demander à la commune de m’installer une borne à moins de 500m de chez moi?

JUIN26
JUIN26
17 juillet 2020 20 h 46 min

Pourquoi dans vos arguments ne parlez-vous que du domicile ? Cela n’est valable que pour les bornes accélérées ou lentes.
Pour les voyages, il faut absolument des bornes rapides, et plusieurs à la fois. On voit le fiasco du système EDF-IZIVIA !

JUIN26
JUIN26
17 juillet 2020 20 h 49 min

Ne ratez rien de l’actualité Chargemap,

Newsletter :

Réseaux sociaux :