Renault Zoé en voyage
Pédagogie

Témoignage : 6500 km en Renault Zoé jusqu’aux Îles Féroé

C’est au volant d’une Renault Zoé datant de 2020, dotée d’une batterie de 52 kWh, que Michel et Marie-Hélène ont pu réaliser un trajet impressionnant. Ils ont en effet parcouru 6500 kilomètres, et ont démontré que les grandes distances en véhicule électrique ne sont ni effrayantes, ni irréalisables, bien au contraire. Nous les avons rencontrés pour qu’ils nous racontent leur expérience peu commune.

 

L’itinéraire de Michel et Marie-Hélène en Renault Zoé

Itinéraire des vacances de Michel et Marie-Hélène à bord de leur Renault Zoé

Lors de leur périple, le couple a pu parcourir de nombreuses villes. Parmi les lieux traversés : un départ de Paris, un passage par les Ardennes, pour enfin se rendre jusqu’aux Îles Féroé, 1000 km au nord-ouest du Danemark. Après leurs aventures danoises, ils se sont rendus jusqu’à Jouques, dans le sud de la France, après être passés par la Bavière avant un retour en région parisienne.


Ce voyage a-t-il été une bonne ou une mauvaise expérience ? 

Lorsqu’on leur demande leurs principales impressions, le couple est unanime : ils ont vécu une très bonne expérience, un voyage simple, sans journée éprouvante. Pour eux, le tout c’est “de ne pas subir la recharge”. 

Ils détaillent leur propos en expliquant suivre une règle qu’ils nomment “la charge en temps masqué”. Lors de chaque arrêt, pause ou activité ne nécessitant pas le véhicule, le couple se coordonne pour recharger leur véhicule électrique à une borne avoisinant l’arrêt. Ils donnent un exemple pour étayer leur propos, et évoquent des arrêts pour des visites, que ce soit des musées ou simplement une balade en pleine nature. Dès que l’envie de s’arrêter leur prend, ils regardent les bornes de recharge les plus proches afin d’y déposer leur véhicule. 

“Avec cette méthode, finies les longues pauses où on attend au bord de son véhicule en charge : on profite de notre voyage tout en faisant le plein de notre véhicule.” C’est ce qu’ils appellent à juste titre “allier l’utile à l’agréable”.


Le réseau de bornes en Europe est-il fiable ? 

Ils n’ont cessé de louer le réseau de bornes présent en Europe du Nord et martèlent : les longs trajets en véhicule électrique sont réalisables sans difficultés, du moment que l’autonomie du véhicule est plus ou moins supérieure à 400 kilomètres. 

Ils mettent en avant la densité des bornes présentes en Europe du Nord ainsi que leur fiabilité. Ils témoignent également de quelques difficultés en France rencontrées dans des régions moins bien équipées en la matière. 

Le couple relève la nécessité pour ce type de voyage de posséder un badge RFID qui donne accès à un très grand nombre de bornes à travers l’Europe, en l’occurrence pour eux le Chargemap Pass


L’attente aux bornes, une difficulté ? 

Si des éléments reviennent fréquemment dans le discours du couple, c’est bien ceux-là : la communauté Chargemap et la sociabilité. C’est une facette incontournable de l’application.  

“Lors de nos différents arrêts-recharge, nous avons eu l’occasion de discuter avec des personnes à qui on n’aurait d’ordinaire pas nécessairement adressé la parole. On ne retrouve que très rarement ce côté social et chaleureux à la pompe à essence.” Sur ce point, ils s’alignent avec le témoignage de Stanislas sur son voyage en moto électrique.


Des conseils pour ceux qui aimeraient se lancer dans un voyage en véhicule électrique ?

Une petite astuce qui peut permettre d’économiser de l’argent est de recharger dès que possible sur des bornes publiques gratuites, notamment celles de certaines grandes enseignes de supermarchés. 

Pour les journées dites “grandes étapes”, allant de 500 à 700 kilomètres, pensez à utiliser les bornes fiables présentes sur l’autoroute, notamment les bornes Ionity, certes plus onéreuses mais utiles lors de ces étapes. La combinaison de ces deux facteurs permettra de maîtriser son coût de recharge : pour les 6500 kilomètres effectués avec leur Zoé, le budget total estimé par le couple est de 330 euros (toutes charges confondues). 

Pour simplifier la recherche, l’application Chargemap propose de nombreux filtres, y compris pour n’afficher que les bornes de recharge gratuites, celles présentes sur autoroute ou encore celles d’un ou plusieurs réseaux en particulier.


Merci à Marie-Hélène et Michel pour leur témoignage en Renault Zoé, ainsi que pour leurs nombreuses contributions sur l’application Chargemap. N’hésitez pas à nous solliciter pour raconter vos périples en véhicule électrique, nous serions heureux de pouvoir échanger et partager votre expérience.

S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Yoyo
Yoyo
22 octobre 2021 18 h 32 min

Oui c’est bien beau tout cela mais en combien de mois ont ils réalisé cet exploi? Ce n’est pas la même chose si vous le faites en 2 semaines ou en même en 1 mois! Et si vous ne faites que rouler parce qu’à 50kmh vous consommez moins qu’à 110!
Exploi peut-être mais faudra se faire à ce genre de moyenne horaire.

Lucien
Lucien
22 octobre 2021 19 h 01 min
En réponse à  Yoyo

Qu’apporte ce genre de témoignage?

Antho
Antho
22 octobre 2021 19 h 35 min
En réponse à  Lucien

Une question qui ne se pose pas en effet pour les boomers.

Pansu Jean
Pansu Jean
22 octobre 2021 22 h 12 min
En réponse à  Lucien

La voiture électrique n’est pas limitée à un rayon de 100km, on peut découvrir autre chose mais il faut bien préparé son voyage

Pansu Jean
Pansu Jean
22 octobre 2021 22 h 08 min
En réponse à  Yoyo

La voiture électrique met en évidence l’énergie indispensable liée au transport. Aller vite, monter consomme obligatoirement et l’énergie devient de plus en plus cher et rare. Au lieu d’aller le plus vite possible d’un point à un autre, on vit le voyage autrement. Avec notre Zoé c’est 80-90 sur les nationales, 110 sur autoroute, pas 50 😉

François
François
23 octobre 2021 9 h 49 min
En réponse à  Yoyo

La situation a évolué Yoyo, fini les voyages en élec qui durent 2 jours pour faire 600km!
Pour ma part, 4600km en 15 jours cet été entre la France et l’Espagne. Et bien c’est possible, c’est un mode de voyage différent, plus tranquille où la charge fait partie du voyage. A condition de l’accepter et de ne pas la subir comme le disent justement Marie Hélène et Michel.
D’autre part c’est un partage d’expérience, personnes ne vous a dit « Yoyo, demain tu roules Zoé et tu la ramènes pas »🤗

Michel Jouvin
Michel Jouvin
28 octobre 2021 19 h 13 min
En réponse à  François

@yoyo nous avons fait le voyage en 5 semaines Paris Paris… Et le but n’était pas de rouler mais de visiter. Pour les principales étapes on faisait 600 à 700 km, à 105 sur autoroute, en 9 à 10h avec les pauses. On n’est pas des stakhanovistes de la conduite.

Grégoire
Grégoire
9 novembre 2021 22 h 41 min
En réponse à  Yoyo

On est bien d’accord.
J’ai loué une Zoé chez Renault rent pour deux semaines. J’ai fait 4650 km parce que j’ai multiplié les allers-retours Paris-Normandie avant de descendre à Perpignan.
C’est parfois long d’attendre quand il n’y a rien à faire autour de la borne mais cela est faisable. Peu coûteux en argent, mais le temps semble parfois long.
Mais je ne compte pas 3.000km fait en ferry.

Ricou31
Ricou31
23 octobre 2021 11 h 06 min

Sur les 6500kms, les 2400kms A/R entre Hirtshals et les îles Féroé ont du être les plus fatigantes. J’espère qu’ils n’ont pas trop galéré pour trouver des bornes de recharge en pleine mer du Nord.

Michel Jouvin
Michel Jouvin
28 octobre 2021 19 h 14 min
En réponse à  Ricou31

Les 6500 km c’est sans les 2000 de bateau !

Ne ratez rien de l’actualité Chargemap,

Newsletter :

Réseaux sociaux :